3 Prédictions concernant l’avenir des commerces physiques

3 Prédictions concernant l’avenir des commerces physiques

Les boutiques traditionnelles ont souffert ces derniers temps. Si l’on se fie aux prêcheurs de l’apocalypse, non seulement les commerces de détail, mais aussi tous les espaces physiques (épiceries, banques, restaurants) seraient voués à être rayés de la surface de la Terre d’ici 2020.

Toutefois, la réalité s’avère bien différente. Après une période mouvementée marquée de nombreuses fermetures de boutiques, les choses commencent à s’améliorer. Le chiffre d’affaires des détaillants cotés en bourse a connu une progression constante depuis le début de l’année 2013, et les grandes surfaces n’ont fermé certains magasins que pour voir les autres s’épanouir davantage. Dans l’ensemble, le chômage diminue et la croissance des salaires commence à s’accélérer. La soi-disant apocalypse du commerce de détail n’était finalement qu’une période de transition.

Si les détaillants et autres commerces physiques souhaitent prospérer dans ce nouveau paysage, ils devront continuer à innover. La bonne nouvelle, ils n’auront pas besoin de souffrir pour y parvenir. Inutile de réinventer la roue, il suffit d’innover au quotidien !  

Prédiction n° 1 : la tendance « magasin de destination » se confirme et s’accélère

La relation que les consommateurs entretiennent avec les commerces physiques a changé. Jusqu’à présent, les commerçants ont tenté de s’adapter à l’évolution des comportements des clients en misant sur l’esthétique de l’espace. Une séance de relooking dans un esprit plus cool est un bon début pour s’adapter à cette nouvelle réalité, mais ça n’est que ça : un début.

En 2019 et durant les années à venir, l’idée de magasin de destination continuera de faire son chemin vers la création de lieux d’expérience allant bien au-delà de boutiques simplement agréables à l’œil.

Et ce ne sont pas les seuls ; d’autres institutions, comme les épiceries et les banques, profiteront aussi de cette tendance. Les marques et les entreprises s’éloignent du concept d’uniformité en matière de création d’espaces ou d’offres de services pour se rapprocher des valeurs et des besoins de leurs clients.

La magie quotidienne de la vente au détail

La marque culte de produits de beauté Glossier a appliqué le concept d’expérience à sa nouvelle boutique phare de New York. Dans chaque allée, la marque s’adresse aux visiteurs de manière personnelle, démontrant ainsi du type de commerce émotionnel sur lequel les enseignes peuvent dorénavant s’appuyer. Pour ce faire, Glossier a décidé d’utiliser une partie de son espace de vente pour que ses fans et ses clients réguliers puissent s’exprimer par l’entremise de la création de contenu.

Comment ça marche ? Pensez à un miroir sur lequel vous auriez écrit une citation philosophique pour un selfie parfait, ou à des sculptures géantes de produits Glossier pour une expérience mi-Jeff Koons, mi-IGTV en direct. C’est un exemple parfait de magasin qui ne se contente pas d’avoir une allure recherchée, mais qui transforme l’ensemble de l’espace en une expérience réelle et authentique. Plutôt que de se limiter à des éclaboussures de peinture rose sur les murs, Glossier s’inspire de l’idée que le maquillage est une forme d’expression artistique.

Pour vous, cela peut signifier de donner les moyens à votre équipe d’apporter quelque chose à vos visiteurs sans que cela ne se traduise nécessairement par une vente immédiate. Les épiceries peuvent, par exemple, faire évoluer le concept de l’échantillon gratuit. Des démonstrations culinaires ou des préparations de repas en direct offrant aux consommateurs des conseils et des échantillons qu’ils ne pourraient pas obtenir en ligne peuvent constituer une excellente raison de venir en magasin.

Prédiction n° 2 : la nouvelle niche du quick-stop

Les gens ont tendance à faire leurs achats en ligne pour une question de facilité et de commodité.

Toutefois, pour une expérience plus concrète et enrichissante, ils préféreront se rendre dans une de ces vraies boutiques du futur. Vous vous dites peut-être que cela signifie bel et bien la fin des commerces traditionnels, et vous avez probablement raison… mais ce n’est qu’une partie du tableau. Quelque part entre le commerce électronique et l’expérience physique, il existe une place pour des expériences rapides en magasin.

Les boutiques de proximité n’ont rien de nouveau (notre ville Montréal est ancrée dans l’histoire des dépanneurs), mais elles peuvent être réinventées pour mieux servir une population plus active et plus branchée. Ces établissements quick-stop sont voués à s’étendre hors de leur secteur traditionnel pour devenir un outil stratégique des entreprises, quel que soit leur domaine d’activité.

Go, Go, Go

Les magasins Amazon Go d’Amazon capitalisent déjà sur ce concept. Ces espaces optimisés pour les citadins pressés ayant besoin de faire leurs courses sur le pouce sont en train de faire leur apparition partout aux États-Unis. Affichant l’objectif d’ouvrir des milliers de boutiques Go, Amazon est en train de développer ce modèle commercial dans des domaines que ses principaux concurrents ne peuvent plus se permettre d’ignorer. D’ici quelques années, les boutiques de vêtements quick-stop pourraient être aussi communes que les stations-service du même type.

Comment suivre le rythme ?

Inutile d’abandonner votre objectif d’expérience pour atteindre la fonctionnalité. Clic & Collect est un outil que les entreprises peuvent déjà utiliser pour satisfaire leur clientèle. Grâce à ce service, vous apportez aux consommateurs tout le confort qu’ils recherchent ; ils achètent en ligne et récupèrent leurs produits quand ils le souhaitent. C’est aussi simple que cela ! Transformez votre boutique en quick-stop en permettant aux clients de s’y arrêter pour récupérer leurs achats.

Prévision n° 3 : la personnalisation devient vraiment personnelle

Imaginez que vous vous rendez au café du coin par une matinée occupée. Sur votre appareil Wifi, vous êtes accueilli(e) en recevant votre historique d’achats et on vous demande si vous souhaitez repasser une commande. Peu importe votre choix, votre identifiant personnel vous permet de passer moins de temps dans la file d’attente.

Et il se passe la même chose lorsque vous faites du magasinage. Tous vos achats en ligne et hors ligne ont été synchronisés dans votre magasin préféré, de sorte que les vendeurs savent de quoi vous avez besoin avant même que vous n’en fassiez la demande, vous offrant ainsi une expérience de vente parfaitement harmonieuse. Lorsque vous vous rendez à l’épicerie après le travail, votre historique d’achats contenant une liste d’ingrédients bon marché est utilisé pour vous suggérer des recettes rapides et succulentes qui ne dépasseront pas votre budget.

Ce sont toutes ces petites choses que les clients habitués aux expériences en ligne attendent. Les entreprises qui se lancent aujourd’hui dans la personnalisation des espaces physiques nous montrent un avenir rempli d’expériences hors-ligne harmonisées et individualisées.

Se rapprocher

Les clients sont de plus en plus désireux de partager leurs données avec les entreprises s’ils obtiennent quelque chose en retour. À l’occasion d’un sondage, 64 % des clients interrogés ont déclaré qu’ils accepteraient que les entreprises sauvegardent leurs données à des fins de personnalisation. De plus, nous savons que même une personnalisation minimale stimule les ventes ; suite à la campagne « Partage un Coca-Cola », qui consistait à imprimer des noms sur les bouteilles, Coca-Cola a vu ses ventes augmenter aux États-Unis pour la première fois depuis plus de dix ans.

Les plateformes d’analyse et d’engagement telles que Jogogo peuvent vous mener à ce résultat.

Grâce à une plateforme comme Jogogo, vos visiteurs sont invités à partager leurs données lorsqu’ils se connectent à votre réseau Wifi. En retour, vous leur offrez une expérience et des offres personnalisées, des échanges individualisés et leur faites des suggestions intelligentes basées sur leur historique. Les données qu’ils partagent volontairement permettent ainsi aux entreprises d’améliorer l’expérience d’achat.

Le paysage des commerces physique est en train de se transformer. Plutôt que d’en avoir peur, saisissez l’opportunité de regarder vers l’avenir. Vous n’avez pas besoin de réinventer la roue, mais vous devez innover.

À une époque de changement, d’innovation et d’invention, quoi de plus excitant ?