Froid glacial : est-ce qu’une pièce à -30 degrés vous donne envie d’acheter ?

Froid glacial : est-ce qu’une pièce à -30 degrés vous donne envie d’acheter ?

Nous cherchons constamment à nous divertir. Nous écoutons de la musique en continu, nous revoyons les moments forts du match de la veille et nous passons des fins de semaine entières à nous gaver de séries sur Netflix. Tous ceux qui possèdent une entreprise le savent, et en plein cœur de ce bouleversement du monde du commerce de détail, les magasins mettent tout en œuvre pour attirer du trafic. Mais si le facteur divertissement de votre boutique n’attire pas, n’engage pas et, au bout du compte, ne stimule pas les ventes, à quoi sert-il ?

Voilà un an que Canada Goose introduit des « chambres froides » dans ses magasins. Nous sommes des spécialistes de l’engagement, nous étions donc curieux de savoir s’il s’agissait d’un simple gadget ou d’un réel outil d’engagement. Ce serait certes un gadget intéressant, mais la plupart des Canadiens savent déjà bien à quel point le froid peut être intense. Alors, quelle est la valeur de ce service pour l’expérience client ? Nous nous sommes rendus dans leur boutique de Montréal pour le découvrir.

Lorsque nous arrivons rue Ste-Catherine, une vendeuse est impatiente de nous faire visiter la chambre froide. Au détour d’une allée de manteaux, nous nous retrouvons devant ce que nous pourrions appeler une glacière design.

Une grande fenêtre permet de voir l’intérieur de la pièce. Ça ressemble à ce que l’on peut imaginer d’un igloo, avec de la vraie glace et une vue sur l’Arctique.

Quand la vendeuse nous aide à revêtir des manteaux, on sent qu’elle apprécie vraiment de travailler avec cette pièce, de parler des caractéristiques et des modèles de manteaux. Elle nous raconte que, depuis l’ouverture du magasin en novembre, la chambre froide a attiré un grand nombre de clients.

« C’est un énorme facteur de divertissement, affirme-t-elle, mais la plupart des gens trouvent ça aussi très utile ».

Avant de fermer la porte de cette pièce affichant déjà -23 degrés, elle nous parle du tunnel de vent. « Il va faire vraiment froid, mais c’est la partie la plus amusante ». Très vite, la température atteint -30 degrés, mais nous nous en rendons à peine compte.

Une fois hors de la chambre froide, nous réalisons que la magie a opéré ; nous voulons remettre nos manteaux et retourner dans le froid.

Quand nous lui remettons le manteau, la vendeuse nous explique que si certains ne sont attirés que par la nouveauté d’un tel concept, elle estime que, dans 75% des cas, la chambre froide contribue à ce que les utilisateurs achètent un manteau. Il s’agit d’un outil, pas seulement d’une destination instagrammable.

« Les gens viennent de l’extérieur de la ville pour se faire une idée de ce dont ils auront besoin pour faire face à un hiver canadien. C’est un excellent moyen de savoir quel produit vous convient », nous explique la vendeuse.

Les chambres froides Canada Goose sont un excellent exemple de la manière dont on peut concilier divertissement et engagement réel, attirer du trafic et réaliser des ventes. La vendeuse nous affirme également qu’un grand nombre de personnes essayant la chambre froide pendant leur pause dîner reviennent ensuite acheter un manteau.cvfg

Et même si les gens ne sont qu’à la recherche d’une expérience divertissante, cela reste amusant pour elle. « Ça fait venir du monde et parler de nous ».

De retour dans les rues glaciales de Montréal, nous avons convenu que la chambre froide constituait un excellent sujet de discussion et un parfait exemple de magasinage expérimental réussi. Mais d’autres éléments nous ont laissés de marbre.

Nous ne pouvions pas nous empêcher d’imaginer comment cette expérience Canada Goose pourrait aller encore plus loin. Où est l’inscription à une liste de diffusion électronique ? Où est la notification push contenant un lien vers le modèle essayé ? Nous aurions été ravis de nous inscrire pour obtenir une promotion sur un manteau.

En effet, si rien ne nous rappelle cette expérience ou ne nous incite à effectuer un achat, tout cela sera rapidement oublié. Tout comme l’hiver, dans quelques semaines, le souvenir de votre manteau sera loin derrière vous. Comme si votre expérience n’avait jamais eu lieu.

 

 

Source d’image: Canada Goose